Les océans bordant nos terres sont le tombeau de nombreux faits irrésolus, dont la plupart ont donné naissance à des mythes légendaires. Des animaux préhistoriques jusqu’aux civilisations enfouies, les mystères et interrogations s’accumulent sans qu’aucun élément concret ne puisse apporter la lumière parmi les sépulcres aquatiques. Et si les énigmes abyssales vous passionnent, embarquez pour un voyage au cœur des océans.

La mer du Diable ou le Triangle des Dragons

Des théories scientifiques viennent aujourd'hui démentir tout aspect mystique.

Des théories scientifiques viennent aujourd’hui démentir tout aspect mystique.

Située aux environs des terres japonaises et aux antipodes du fameux triangle des Bermudes, la mer du Diable a cette étrange particularité d’être aujourd’hui encore le théâtre de faits divers et climatiques inexpliqués. Si l’environnement est indéniablement propice au déclenchement de vagues brutales et de puissants ouragans, il n’en reste pas moins que le magnétisme y est anormalement élevé.

Dès 1945, l’après-guerre voit l’explosion des échanges maritimes internationaux. Charles Berlitz, linguiste et écrivain de renom, pose son attention sur de nombreux phénomènes reportant la disparition de navires et d’avions dans cette zone hostile du Pacifique. Intrigué par ces catastrophes, Berlitz décide de mener une enquête indépendante ; il en ressortira des documents culturels locaux et témoignages inédits, clamant que la légende du Triangle des Dragons – en plus d’être avérée – est bien plus ancienne qu’il n’y paraît. De quoi entretenir le mythe des années durant.

Les bateaux de pêche furent les premiers à être touchés par ces disparitions ; l’on suppose d’ailleurs que les épaves sont enfouies au fond du Pacifique car, curieusement, aucun débris n’a jamais été retrouvé malgré l’utilisation des technologies modernes.

Cependant, une hypothèse sérieuse indique que le méthane contenu sous les roches océaniques serait particulièrement présent en ces lieux ; l’éruption d’une de ces roches pourrait libérer suffisamment de gaz pour réduire la densité de l’eau et littéralement aspirer tout ce qui passe au dessus. Scientifiquement admise, cette théorie reste toutefois difficilement vérifiable et n’explique pas les disparitions d’avions.

Le Point Nemo et le mystère du « bloop »

Originellement défini en 1990 par Hrvoje Lukatela, chercheur et cartographe croate, le Point Nemo se trouve au cœur de l’Océan Pacifique Sud. Nommé de la sorte en référence à l’ouvrage Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, cet endroit a la particularité d’être le pôle le plus éloigné de toute terre environnante. Jusqu’alors, il ne s’agissait que d’un lieu référencé en cartographie et n’ayant trouvé ses intérêts que dans le domaine scientifique ; c’était sans compter sur les mystères qui l’entourent.

Son grave et long, le "bloop" pourrait-il être originaire d'un monstre marin inconnu ?

Son grave et long, le “bloop” pourrait-il être originaire d’un monstre marin inconnu ?

Aux dires d’un célèbre mythe, c’est sous ce point géographique précis que se situe l’antique cité de R’lyeh, siège du colossal Cthulhu. Cette ville engloutie imaginée par H.P Lovecraft en 1920 dispose donc des mêmes coordonnées, mais l’étrangeté ne s’arrête pas là ; c’est également de ce point que le “bloop” tirerait son origine.

Cet inquiétant son sous-marin enregistré pour le première fois en 1997 ne cesse d’alourdir le mystère quant aux vestiges du Point Nemo, et pour cause ; l’origine du bloop est aujourd’hui encore inconnue. Du fait de son ultra-basse fréquence, certains analystes pensent qu’il pourrait tirer sa provenance d’un animal colossal inconnu à ce jour. D’autres hypothèses officielles défendent ce fait qu’il s’agirait du bruit émis par le tremblement d’énormes icebergs. Généralement admise, cette théorie se heurte à l’idée d’un son d’origine animale… à l’emplacement-même où Cthulhu “rêve et attend”.

Allégories de notre ignorance et de notre curiosité infinie, le Point Nemo comme le reste des océans inexplorés ne cesseront jamais d’alimenter les plus hautes interrogations quant aux profondeurs abyssales de notre planète.

Pour en savoir davantage :

• Le bloop tel qu’il est enregistré : https://www.youtube.com/watch?v=OBN56wL35IQ
• https://skeptoid.com/episodes/4337
https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_d’inaccessibilit%C3%A9

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.