Internet est parfois le théâtre de surprenantes mises en scènes, mais aussi un lieu virtuel empli de curiosités.
En 2012, un groupe énigmatique lance le plus grand jeu de pistes informatique moderne. Tout commence le 5 Janvier, sur le site de discussions en ligne 4chan, lorsqu’une image portant un message simple signé “3301” apparaît. Il est inscrit que des individus très intelligents sont recherchés, et que pour les trouver, un test a été conçu, la première étape étant de découvrir la suite des énigmes à partir de cette simple image. Intrigués, les utilisateurs du site décident de relever le défi et parviennent, en utilisant un éditeur de texte, à découvrir un code caché qu’ils décryptent à l’aide du code César, cette méthode de chiffrement par décalage utilisée pour dissimuler des écrits.

Le QR Code invraisemblablement affiché en pleine rue.

Le QR Code invraisemblablement affiché en pleine rue, à Varsovie.

Suivent ensuite plusieurs autres énigmes demandant un niveau très élevé de connaissances afin d’être résolues. C’est pourquoi les internautes s’organisent en petites communautés pour s’entraider, ce qui leur permet de surmonter des devinettes mettant en scène la langue maya, ou encore des références à la quête du Graal. Finalement, un individu membre d’une de ces communautés de recherche clame avoir trouvé un numéro de téléphone ; il est alors immédiatement mis à part dans une salle de discussion séparée par des membres présumés de Cicada 3301. Le numéro de téléphone renvoie cependant à une autre énigme qui permet d’accéder à un site internet invitant ceux ayant réussi à y accéder à se rendre à des localisations précises aux Etats-Unis, en Asie, en Europe ou en Australie. Aux coordonnées mentionnées se trouvaient des affiches portant une cigale et un QR Code révélant d’autres énigmes conduisant finalement à des adresses du Deep Web,  ou la piste s’arrête, puisqu’elles renvoient toutes à un message affirmant simplement que Cicada 3301 veut “les meilleurs, pas les suiveurs”.

D’autres éditions ont eu lieu en 2013 et en 2014, utilisant les mêmes thèmes que le jeu de pistes de 2012 : des références à la littérature classique, au décryptage de messages, à des compétences mathématiques et informatiques. Cependant, si les énigmes sont partagées, la plupart des meilleurs participants n’ont pas communiqué le résultat final de leurs recherches. Aux dires de Joel Eriksson, développeur Suédois et faisant partie des rares “finalistes”, évoque ce fait qu’il pourrait s’agir d’un groupe indépendant à l’idéologie encore floue.

Une question se pose alors : qui se cache derrière Cicada 3301 ? De multiples hypothèses sont évoquées, mettant en cause un groupe de hacker cherchant de nouvelles recrues, une agence gouvernementale souhaitant se mettre en contact avec des individus disposant de nombreuses capacités, ou encore une société de sécurité privée cherchant à essayer l’imperméabilité de leurs systèmes. Et si les premières pensées des participants s’orientèrent vers un blagueur plutôt organisé, le fait qu’il faille passer par un numéro de téléphone puis par des localisations précises à travers le monde entier laissent imaginer un groupe bien construit et disposant de nombreux membres, mais dont l’identité reste cependant inconnue et encore l’un des plus grands mystères d’Internet.

Pour en savoir davantage : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cicada_3301
http://www.fastcompany.com/3025785/meet-the-man-who-solved-the-mysterious-cicada-3301-puzzle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.