À la fin du mois de Février de 1956, les autorités soviétiques sont en émoi. En effet, d’importants moyens terrestres et aériens sont mobilisés pour retrouver un groupe de neuf randonneurs disparus au nord de l’Oural depuis plusieurs jours. Finalement, le 26 Février, les enquêteurs parviennent à une piste : ils retrouvent, au col Dyatlov, une tente déchirée de l’intérieur et cinq cadavres.

Nuit de terreur au col Dyatlov

Col Dyatlov

La tente des randonneurs russes fut complètement saccagée.

Que s’est-il passé ? L’itinéraire des jeunes randonneurs est clair. Le 26 Janvier, l’un des membres du groupe mené par Igor Dyatlov tombe malade et est contraint d’abandonner ses camarades, échappant ainsi à une mort presque certaine et permettant aux autorités de connaître le trajet prévu et respecté à la lettre,  jusqu’à la nuit du 1er au 2 Février. Après avoir dérivé à cause d’une violente tempête de neige, le groupe décide vraisemblablement de monter le campement afin d’attendre le lever du soleil. Dans la nuit, quelque chose les pousse tous à déchirer leur tente de l’intérieur et de sortir, quasi-nus pour certains, dans un extérieur glacial. Les traces de pas conduisent les policiers russes jusqu’à la lisière d’un bois situé à près de deux kilomètres de la tente, où ils trouvent les restes d’un feu et les cinq premiers cadavres, visiblement morts d’hypothermie et tous séparés de plusieurs dizaines de mètres.

L’enquête semble alors bouclée, et les conclusions s’avancent vers un égarement des randonneurs à cause du mauvais temps. Cependant, quelques jours plus tard, les cadavres des quatre derniers disparus sont retrouvés sous une épaisse couche de neige.

Les experts légistes tombent alors sur un os. Trois corps présentent des blessures mortelles au crâne et au torse, tandis que le quatrième, celui d’une femme, a la langue arrachée. Le docteur Boris Vozrojdenny, qui inspecta les dépouilles, affirma que ces blessures ne pouvaient pas avoir été causées par un être humain, car les coups portés avaient nécessité une force extraordinaire qu’il compare à celle d’un accident de voiture. L’enquête est cependant rapidement close, avec pour conclusion que les morts ont été causées par “une force irrésistible inconnue”. Est alors principalement évoquée une coulée de neige couplée à plusieurs incidents malheureux (chute dans un gouffre, chute depuis un sapin où certains randonneurs se seraient réfugiés…) pour expliquer l’abandon rapide de la tente et les blessures de certains des membres du groupe, ou alors une attaque d’autochtones Mansi, alors mal intégrés en URSS.

Les secrets du col Dyatlov

Dyatlov

Une bête sibérienne inconnue est-elle responsable du massacre du col Dyatlov ?

Cependant, rapidement, plusieurs controverses apparaissent et sont notamment étayées par la parution publique d’une partie des rapports de l’incident dans les années 1990. On y parle notamment d’une radioactivité importante retrouvée sur les cadavres, sans que l’armée n’ait pu, à l’époque, expliquer la source de la contamination. Cette question est à mettre en parallèle avec les réactions des parents des victimes, qui affirmèrent que la peau de leurs enfants était d’une étrange couleur brune. De plus, un autre groupe de randonneurs se trouvant à cinquante kilomètres du lieu du drame affirma avoir vu d’étranges “sphères oranges” au-dessus de l’emplacement du col Dyatlov.

Certains intellectuels russes ont depuis tenté de résoudre le mystère de ce massacre, évoquant une apparition extra-terrestre, l’œuvre du Yéti ou encore une expérience de l’armée. Cependant, ces spéculations sans fondement n’ont toujours pas convaincu le gouvernement russe de livrer sa propre version sur les faits en rendant publique l’intégralité de la documentation concernant l’Affaire du col Dyatlov, qui est toujours en partie classée dans les archives secrètes de l’Etat.

Pour en savoir plus :

6 Réponses

  1. AUZOUX

    Bonjour,

    je suis un simple lecteur et j’ai depuis peu appris la tragédie du col dyatlov, j’ai vue toutes les images d’archives sois sur le net soit dans des reportages et j’avoue ne pas comprendre tous les corps sur cette photo qui ne correspond en rien aux images connus de l’histoire, pouvez vous m’expliquer et me confirmer qu’il s’agit bien d’images de la tragédie du col dyatlov de1959? et si oui d’où tenez vous cette image.? cordialement, pascal AUZOUX

    Répondre
  2. Alain Valade

    Pour résoudre “raisonnablement“cette histoire il faut faire le focus sur 3 choses imparables : 1- Il n`y avait pas d`autres pas que les leurs dans la neige . 2- Leur peau était d`un brunâtre-orangé plus traces de radioactivité .3- Surtout , pourquoi nom de Dieu se seraient-ils laissés mourir de froid au lieu de revenir à leur tente où tout le stock de survie se situait , en bref , quel empêchement extraordinaire voire irrésistible y avait-il ? À moins que je me trompe étrangement on doit supposer une chose….dans les airs !
    Pour certains ma réponse sera considérée débile et/ou loufoque mais elle a en tous cas le mérite de presque tout expliquer…..voici :
    Un O.V.N.I se serait maintenu au dessus de leur tente un temps très long……….Tout devient interprétable (?) car ça donne beaucoup de jeu et de possibilités à l`esprit analytique . Bien à Vous

    Répondre
  3. Alain Valade

    Voici des exemples de possibilités : On aura déchiré au couteau la tente de l`intérieur pour observer ce qui effrayait . Une lumière extrêmement intense de l`objet ( Comme un coup de soleil ) leur donne cette couleur de peau et on pris un certain temps , dans la panique , avant de quitter car intolérable ( Chaleur/magnétisme(?)/
    bruit assourdissant/rayonnement pénible/autres? ).Peut-être il y a eu lutte à cause d`une personne en crise ( Côtes cassées sur deux cadavres ? ) et une chose soudaine terrible ( Tente fortement secouée/Rayon émis/….) a pu déclencher la panique ingérable d`où la sortie en trombe . On était très mal habillé à cause soit qu`ils étaient dans leur sac de couchage soit qu`ils s`étaient déshabillés à cause de la chaleur insoutenable tout en espérant que l`objet finisse par partir . On est parti vers le sapin ( Voir histoire ) et là ,gelés aux pieds , on a décidé de rester là pour surveiller le départ en le souhaitant tellement et aussi pour se cacher dans la forêt car toute proche si l`objet venait vers eux , et les branches cassées à la hauteur de 5 mètres étaient pour alimenter le feu et aussi pour se protéger les pieds de la neige . Celui qui a monté dans l`arbre aura chuté avec crâne blessé parce que les mains gelées . On a retrouvé 3 personnes qui de toute apparence semblaient revenir vers la tente donc soit que l`objet était enfin parti mais trop tard car trop gelés ou bien l`objet était encore là mais on a rationalisé en se disant qu`on mourrait de toute façon d`où l`essai mais encore une fois le froid les a eu . Les 4 cadavres situés plus loin semblaient partir et étaient les mieux habillés donc on aura soutiré ce qu`on pouvait des cadavres (?) .
    Ici , la trame inspire grandement confiance .

    Répondre
  4. Alain Valade

    ……à Montréal le 7-11-1990 un O.V.N.I s`est maintenu au dessus de la Place Bonaventure durant près de 3 heures ! Donc je ne vois pas le problème de supposer un temps très long d`ailleurs , il n`est pas obligatoire de supposer qu`il soit demeuré exactement au dessus de la tente , ça peut être un peu n`importe quoi d`autre comme il est peut être demeuré dans les alentours avec des va-et viens nombreux ou il est peut être parti pour revenir une seule fois ou plusieurs , allez savoir ? La seule chose qui semble évident c`est l`effroi qu`il a engendré chez les personnes pour avoir un tel résultat car ils étaient à environ 1 kilomètre de leur tente et de la vie et pourtant on s`est contenté de regarder de loin en sachant que le froid nous tuerait……. Repoussera-t-on une idée fort prometteuse qui explique en gros quelque 85% voir même 90% des indices ou bien s`entêtera-t-on de la repousser au nom de la science acquise et cartésienne car non conforme au fait que ce n`est pas démontré ( Les O.V.N.Is ) hors de tout doute ? Donc loufoque ?….en continuant , bien sûr , de tourner en rond durant un autre 59 années ? Cette avancée est assez importante car ne l`oublions pas c`est une enquête criminelle .
    Si une idée n`est pas à priori absurde , elle est sans espoir ( Albert Einstein , 1879-1955 )…..tout ce qui compte au total c`est avoir de l`eau ( Infos cohérentes ) pour le moulin ( Nos petites cellules grises ) pour le mouvement cérébral ( Cogitations ) .
    Je prends mon trou maintenant . ( 1955-20?? )

    Répondre
  5. Alain Valade

    Ici , je ne fais que sortir le museau de mon trou ….. Le plus incroyable dans cette histoire c`est qu`on ait jamais dégrossi les possibilités par déduction . L`induction peut s`exprimer sur un fond acquis par déduction(s) sinon on tournera en rond . Par exemple : Qu`il n`y aient eu dans la neige que les pas des personnes de l`équipe oriente très fortement vers ce déductif à savoir que l`armée , les Mansis et le Yéti sont éliminés de facto ….à moins qu`ils flottent dans les airs . Ensuite il reste quoi ? La supposée avalanche ainsi que le supposé essai nucléaire n`ont jamais pu être démontrés donc l`O.V.N.I est la seule alternative satisfaisante car menant à maintes interprétations prometteuses .
    Je ne crois pas à un carnage car 2 personnes n`avaient rien physiquement , 2 autres des côtes cassées et une autre tombée de l`arbre ( ? ) avait le crâne fracassé . Le problème est le groupe des 4 au loin qui “semble“ avoir été victime d`une fureur mais pourquoi eux et pas les autres ? Comment frapper avec violence certains et pas d`autres ? Et pourquoi avoir attendu pour s`exprimer aussi sauvagement car ce groupe semble être mort en dernier….? Se peut-il qu`on mette de l`emphase pour rien ? Un peu comme une analyste qui trouvait inexplicable qu`un des 4 ( Thibaux-Brignolles ) ait eu 2 montres au(x) poignet(s) mais si c`était un simple fait divers érigé en mystère ? Je veux dire par là que les montres indiquaient pour l`une 8h15 ( +/- ) et l`autre 25 minutes de plus….Se pourrait-il que cette heure n`était que 24 hrs de plus que la matinée précédente où les montres mécaniques furent remontées et 24hrs plus tard puisque tout le monde était mort alors les montres ont cessé de fonctionner à peu près en même temps ? Et pourquoi il en aurait eu 2 sur ses poignets ? Il faut rechercher soit une explication technique ou émotive et puisque on voit pas du tout pour la technique alors on peut supposer que le cadavre sur lequel il aurait pris cette montre était celui de son ami et il voulait un souvenir directe pour lui ou pour apporter à sa femme ou sa mère…..qui sait . Je n`ai pas complètement absorbé le dossier , il est vrai , mais même sans témoins des boules de lumière j`aurais quand même supposé l`objet volant car c`est ce qui débloque la situation et quand ça débloque c`est rassurant . Un seul problème se pose dorénavant : Il faut admettre le phénomène O.V.N.I sinon ce ne sera jamais résolu car toutes les autres théories mettent un cadenas . Une théorie est forte d`autant si elle aide à vivre…ai-je lu quelque part .
    Je veux dire que les Mansis , l`armée , le Yéti ( ah , ah ) ainsi que les dirigeants russes y trouveraient leur compte puisque les doigts cesseraient de pointer des innocents de toute évidence …..Donc ,va-t-on rejeter ce qui aide à vivre ? C`est la question ( Vot vapross = Voilà la question = en russe ) .

    Répondre
  6. Alain Valade

    N`oublions pas que….1 ) Le phénomène O.V.N.I est bien assis et qu`en tenir compte n`est pas si étrange . 2 ) Que le cas de Montréal au Québec démontre qu`un de ces objets peut demeurer sur place un temps très long . 3 ) Que des alpinistes situés à quelque 15 kilomètres du col ainsi que d`autres témoins situés dans une petite ville à environ 40 kilomètres ont vu des boules de lumière en direction du col ce soir là . 4 ) Que l`O.V.N.I est la seule théorie qui répond à ces deux choses….a ) Le départ en catastrophe et….b ) Le refus catégorique du retour vers la tente alors que les vêtements , les accessoires de survie et le poêle ( Il y en avait un semble-t-il ) étaient là ( 1 ) . 5 ) Enfin , c`est cette attente non voulue et forcée qui semble donner un sens puissant aux indices . Je ne dis pas que tout s`explique mais je suis convaincu qu`en grattant le problème logiquement qu`on devrait atteindre les 95 % au moins car il restera toujours des petits points obscurs comme presque toujours dans ces enquêtes criminelles car l`intelligence est incapable d`imaginer tout ce qui peut se passer dans des cas de cette sorte . Avec 90-95 % résolu on pourrait dire que c`est relativement clôt ( Si l`enquête était réanimée bien sûr ) et de toute façon rien n`empêche de rouvrir l`enquête dans l`avenir si nécessité ou caprice il y avait ou si une autre théorie rivale réussissait le même score de satisfaction car je peux comprendre le dédain de ma vision car pas tout à fait cartésienne . Le problème de fond résidait dans nos pensées tordues et émotives incapables de comprendre qu`on ne puisse gérer une multitude de théories en même temps . Il fallait simplement une théorie gagnante et prometteuse par déduction(s) pour s`en servir comme tissus de fond afin d`y incruster les indices et leur donner un sens par induction(s) . Il ne faut pas croire que je me trouve si fin car je m`étais informé en faisant du lèche-vitrine sur maints sites et je n`ai jamais pensé oser résoudre ce problème…..c`est en allant sur des sites parlant de la Terre Plate ( Quelle connerie ! ) que j`y ai vu une interprétation de cette dite Terre plate avec un dôme et un Soleil et une Lune qui tournaient en étant toujours à la même hauteur pour démontrer selon cette vision l`alternance jour/nuit……que l`O.V.N.I de Montréal + uniquement leurs pas dans la neige + radioactivité/peau brunâtre/cheveux gris-blanc + le départ en catastrophe ainsi que le refus net du retour….= Tout fut induit dans mon esprit . Donc je n`ai pas plus “allumé“ que quiconque et , ici , c`est le hasard qui a bien fait les choses .
    ( 1 ) Supposer une folie collective ne peut que découler d`une folie collective car comment voulez-vous qu`autant de gens deviennent fous en même temps ? La seule loi de la moyenne nie catégoriquement un tel hasard car le seul feu pour se chauffer et/ou faire un signal pour être vu ( ? ) et/ou voir clair ou tout autre raison n`implique -t-il pas un traitement de données donc la raison en action ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.